41ème session générale de l’UNESCO à Paris : Tony Mwaba loue l’apport de cette organisation dans le secteur éducatif de la RDC

Le professeur Tony Mwaba Kazadi, Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique était du haut de la tribune de la 41eme session générale de l’UNESCO ce mecredi 10 Novembre 2021.

Dans son speech, le professeur Tony Mwaba a étalé l’importance qu’accorde la RDC à l’UNESCO pour son apport dans plusieurs domaines, dont le système éducatif congolais.

« En effet, l’UNESCO s’est porté au chevet de nos systèmes éducatifs avec promptitude et détermination en vu d’assurer la continuité des apprentissages pendant la période de confinement ». a -t-il dit.

Le Ministre Mwaba a, dans la foulée, exprimé sa réjouissance vis à vis du recours au numérique et à l’enseignement à distance, une alternative soutenue par cette organisation internationale.

« Le recours au numérique et à l’enseignement à distance s’est révélé comme une alternative crédible, notamment dans mon pays, malgré les insuffisances qu’il faut maintenant corriger car cette stratégie est appelée à s’affirmer pour la pérennisation dans le cadre de la résilience de nos systèmes éducatifs », a-t-il mentionné.

Le patron de l’EPST a précisé qu’il a une bonne appréciation de la politique de la gratuité de l’enseignement de base sous la vision de Félix Tshisekdi que L’UNESCO appuie en mettant sur pied le mécanisme de suivi et évolution de la gratuité et le renforcement de la formation continue du personnel enseignant.

Dans son allocution, Tony Mwaba n’ a pas tari de mots à l’endroit de l’UNESCO sur la sortie du parc de Salonga de la liste du patrimoine en péril.

Au cours de cette session, le ministre de l’ESPT a évoqué la question de voir la Rumba être inscrite sur la liste représentative du patrimoine.

AVEC GRANDJOURNALCD.NET