Affaire SACIM : Au nom de l’intérêt de la population , Ngoyi Kasanji demande au chef de l’État d’instruire à la ministre des Mines d’abroger son « arrêté illégal »

Visiblement blasé par la tournure que prend la crise au sein de la Société Anhui Congo d’Investissement Minier « SACIM », le député national Alphonse Ngoyi Kasanji sollicite la médiation et l’implication du président Félix Tshisekedi pour l’abrogation de « l’arrêté illégal » de la ministre des Mines qui viole les dispositions pertinentes du code minier.

Réagissant ce samedi 20 mai 2023 à la décision du conseil des ministres de réformer cette société minière, cet élu du Kasaï Central rassure au chef de l’État congolais que son fardeau est porté pour l’intérêt général de la population de cette partie du pays .

« Les attentes des travailleurs de la SACIM et de moi député national représentant de ces travailleurs sont : l’instruction du chef de L’Etat à la ministre des mines d’abroger son arrêté qui viole visiblement les dispositions pertinentes du code minier promulgué par le président de la république lui-même », dit Alphonse Ngoyi Kasanji.

Et de marteler :

« Cet arrêté donne le pouvoir au CEEC de désigner les acheteurs qui doivent participer au tender des chips man de la SACIM seulement. Il met en difficulté cette entreprise qui devient incapable de payer ses agents , d’acheter les intrants de travail et de renouveler l’outil de production, c’est l’unique entreprise qui nous reste au Kasaï Oriental, elle ne doit pas mourir quand il est au pouvoir. Ce sont les pleurs de la base.
La transformation est certes importante, mais l’image du pays doit être soignée à travers le respect de nos propres lois. C’est ça la bonne gouvernance et l’Etat des droits prônés par le chef lui- même » .

Il sied de signaler que le chef de l’Etat a , au cours du conseil des ministres vendredi, demandé à la Ministre du Portefeuille d’accélérer le processus de transformation de la Société Anhui Congo d’Investissement Minier, « SACIM » en société anonyme avec Conseil d’Administration.

Un rapport succinct est attendu avant la fin du mois de juin 2023.

Back To Top