Agression rwandaise : La RDC lance la campagne « défendons la patrie Bendele Ekweya te » pour bien mener la guerre médiatique

Le ministre de la communication et médias de la RDC, Patrick Muyaya Katembwe, a lancé ce jeudi 17 novembre à Kinshasa, la campagne dénommée «Défendons la patrie Bendele Ekweya te» pour bien mener la guerre médiatique en cette période dont la RDC est agressée par le Rwanda.

A en croire le porte-parole du gouvernement, l’ennemi a investi les réseaux sociaux pour distiller des mauvaises informations. D’où, il a énuméré quelques outils à utiliser pour contraindre le plan médiatique des terroristes.

«Défendons la patrie Bendele Ekweya te, c’est la campagne de Mobilisation que nous lançons ce jour en faveur de l’unité nationale, de la vigilance tous azimut, nous allons à travers cette campagne utilisé différents outils(…) nous aurons de bannière, coaffichage sur les sites d’informations en ligne que nous mettrons à la disposition des médias, des visuels adaptés pour la diffusion et le partage sur les réseaux sociaux», a dit Patrick Muyaya.

Et de poursuivre :

«Vous l’avez sûrement compris. Les réseaux sociaux aujourd’hui c’est le Terreur de la confrontation, je ne voudrai pas parler de ce que nos adversaires font, ils ont investi les réseaux sociaux pour distiller des mauvaises informations. Aujourd’hui grâce à ce que nous mettons en place, nous serons en mesure de mener cette guerre qui nous est faite, à ce niveau là avec les affiches et les habillages d’écran».

Par ailleurs, le ministre de la communication et médias a laissé entendre que durant cette campagne, les plateaux spéciaux seront organisés pour expliquer aux congolais les raisons économiques de cette guerre.

«Parce que nous souhaitons et nous allons voir dans quelle condition on peut collaborer pour avoir des plateaux spéciaux pour avoir des invités et experts pour expliquer les raisons économiques de cette guerre», dit-il.

Patrick Muyaya a également appelé les professionnels de médias à faire bon usage de ce concept qui contribue à lutter contre l’agression rwandaise.