Belgique : La vice-première ministre Sophie Wilmès décide de prendre le congé pour s’occuper de « ses enfants et son mari »

L’actuelle vice-première ministre et ministre des Affaires étrangères, Sophie Wilmès (MR) a annoncé le jeudi se mettre en congé de ses fonctions ministérielles en raison de problèmes de santé rencontrés par son mari, atteint d’un cancer.

Il s’agit d’une absence, d’une mise en congé, pas d’une démission.

Cependant, cette absence implique une nouvelle répartition des compétences ministérielles au sein du gouvernement fédéral.

Dans un communiqué envoyé dans la foulée de l’annonce faite par Sophie Wilmès, le Premier ministre Alexander De Croo a confirmé que Sophie Wilmès a souhaité « déléguer temporairement ses compétences ». « Elle restera officiellement ministre et vice-Première ministre pendant cette période », ajoute Alexander De Croo.

Le Premier ministre Alexander De Croo assumera temporairement ses compétences en matière d’Affaires étrangères et d’Affaires européennes.

Le ministre des Classes moyennes, des Indépendants, des PME et de l’Agriculture, des Réformes institutionnelles et du Renouveau démocratique, David Clarinval (MR), se voit confier temporairement la responsabilité du Commerce extérieur. Il remplacera aussi Sophie Wilmès au sein du kern.

Mathieu Michel (MR), le secrétaire d’État à la Digitalisation, chargé de la Simplification administrative, de la Protection de la vie privée et de la Régie des bâtiments, est chargé des Institutions culturelles fédérales.

« La ministre Wilmès restera officiellement membre du gouvernement fédéral pendant cette période. Elle a expressément marqué son souhait de ne pas percevoir de rémunération pendant cette courte période. Le transfert temporaire des compétences sera formalisé dans un arrêté royal », précisait le communiqué du Premier ministre.

« Mes pensées vont aujourd’hui à Sophie, à son mari Christopher et à leurs enfants. C’est tout à l’honneur de Sophie de faire le choix explicite de rester aux côtés de son mari et d’être présente pour ses enfants. Son choix force le plus grand respect. Dans une épreuve comme celle-ci, c’est la conjointe, la mère qui passe au premier plan. Je souhaite à Sophie, à Christopher et à leurs enfants beaucoup de courage et de force « , a déclaré le Premier ministre.

Avec LESOIR.BE