Burkina Faso: Au moins dix soldats tués dans une attaque terroriste à Soum

Le convoi de ravitaillement de la ville de Djibo a été pris à partie par des hommes armés le lundi 26 septembre.

L’état-major des armées n’a pas fourni de bilan mais parle de « dégâts humains et matériels ».

Selon une source sécuritaire relayée par l’Agence France Presse, au moins dix soldats ont été tués et une trentaine de blessés dont un civil.

Ce convoi de ravitaillement des populations était escorté par une unité du 14e régiment interarmes. C’est au niveau de la commune de Gaskindé, à une vingtaine de kilomètres de Djibo (Soum) que l’attaque a eu lieu.

«C’est une embuscade tendue par des terroristes », selon une source sécuritaire, sans autre précision. « Un nombre important de terroristes, opérant à pieds et à moto a ciblé l’avant et l’arrière du convoi avec une grande puissance de feu », souligne une autre source.

Selon l’état-major, l’attaque a malheureusement causé des « dégâts humains et matériels ».

Plusieurs camions transportant les vivres ont été détruits durant l’attaque. Des renforts ont été déployés sur place pour apporter assistance aux victimes et sécuriser la zone.
Selon la même source, le 5 septembre dernier, un bus d’un précèdent convoi de ravitaillement, avait explosé suite à l’activation d’un engin explosif à distance.

Cette attaque avait causé la mort de 35 personnes et fait de nombreux blessés, sur le même axe routier.