CEEAC : Le président Tshisekedi lance les travaux du 21e sommet à Kinshasa en présence de plusieurs chefs d’État

Le Président de la République Démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a lancé à Kinshasa les travaux de la XXIème session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat de la CEEAC.

C’était en présence de ses homologues Faustin Archange Touadera ( Centrafrique), Mahamat Idriss Deby ( Tchad), Carlos Villanova ( Sao Tomé et Principe) , des hauts représentants d’autres pays notamment Prosper Bazombanza ( Vice-président Burundi), Théodoro Nguema Obiang( vice-président Guinée Équatorial), Anatole Collinet Makoso ( Premier ministre Congo), Rose Christiane Raponda (premier ministre Gabon), Tete Antonio ( Minaffet Angola), Vincent Biruta ( Minaffet Rwanda) , Martin Chungong ( Ambassadeur Cameroun) et des Corps constitués de la RDC.

Trois allocutions ont marqué la cérémonie d’ouverture à savoir : le discours du représentant spécial adjoint du SG de l’ONU, l’allocution du Président de la Commission de la CEEAC et le discours d’ouverture du président Félix Tshisekedi.

Dans son allocution, le président de la Commission de la CEEAC Gilberto Da Piedade Verissimo a rappelé les actions menées par son organisation les six derniers mois.

Il s’agit, a-t-il rappelé, du soutien au processus de paix en RCA notamment l’accompagnement u pays dans la mise en œuvre des recommandations du sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEEAC du 20 décembre 2020, l’accompagnement de la transition Tchadienne et la contribution de la CEEAC dans le desescalade de la tension entre la RDC et le Rwanda.

Dans son allocution d’ouverture, le président en exercice de la CEEAC Félix Tshisekedi a loué les efforts de la réforme de cette institution menées par son prédécesseur Dénis Sassou-N’guesso.

Cette XXIème session , a indiqué le président Tshisekedi, intervient dans un contexte particulier marqué , au sein de la CEEAC, par la crise économique et sociale du fait de la covid-19 et de la guerre en Ukraine.
Le Chef de l’Etat a fait aussi mention de la montée de tension entre la RDC et le Rwanda, une situation qu’il déplore et dont il pense qu’une solution durable sera trouvée.

Après cette cérémonie d’ouverture, les travaux se poursuivent à huis clos avant la clôture en début d’après-midi.