Égypte : 41 personnes retrouvent la mort dans l’incendie d’une église au Caire

Un incendie déclenché par un court-circuit au beau milieu d’une messe, dans une église d’un quartier populaire du Caire, a fait dimanche 41 morts, endeuillant la plus importante communauté chrétienne du Moyen-Orient qui représente 10 à 15 des 103 millions d’Égyptiens.

«Le climatiseur d’une salle de classe au deuxième étage du bâtiment où se trouve l’église est tombé en panne et a dégagé une grande quantité de fumée, qui a été la cause principale des blessures et des décès », a expliqué le ministère de l’Intérieur égyptien cité par l’agence Française de presse (AFP).

Selon la même source, des dizaines d’ambulances ont été dépêchées. Le feu a été plus tard maîtrisé, selon les autorités.

« Les ambulances sont arrivées après plus d’une heure […], les camions des pompiers aussi alors que la caserne se trouve à moins de cinq minutes », dénonce Mina Masry, un habitant. Le parquet a annoncé avoir ouvert une enquête.

Le président Abdel Fattah al-Sissi a annoncé avoir « présenté ses condoléances par téléphone » au pape copte Théodore II, à la tête de la communauté chrétienne d’Égypte depuis 2012. Depuis lors, l’Église copte orthodoxe s’est affichée davantage sur la scène politique, sous la direction de Théodore II, partisan proclamé d’Abdel Fattah al-Sissi, premier président d’Égypte à assister chaque année à la messe de Noël copte, alors que ses prédécesseurs dépêchaient des représentants.