EPST-Kongo Central 2: Le Proved Tshisekedi exige aux trois chefs d’établissement de Lunzadi à restituer les fonds « perçus illégalement » à l’école primaire

Le Directeur provincial de la province éducationnelle de l’EPST Kongo central 2, Jean Tshisekedi Kabasele, a effectué ce jeudi 19 Janvier 2023 une première mission d’itinérance en se rendant dans le secteur de Lunzadi (territoire de Mbanza-Ngungu).

Saisi par plusieurs acteurs de la société civile sur le non respect de la gratuité de l’enseignement primaire, le Proved Jean Tshisekedi était déterminé à faire respecter cette décision du président de la République Félix Tshisekedi, qui a permis aux millions d’enfants de reprendre le chemin de l’école.

Le patron de l’EPST du Kongo central 2, a été consterné d’apprendre dans les bouches des élèves l’achat des bulletins à 1000FC, le paiement de la même somme par élève pour l’achat des balais et pour la fabrication des bancs. Cette pratique existe à l’EP Nkazu de 481 élèves, à l’EP Miongo et à l’EP Kindunga.

Furieux, le Proved Jean Tshisekedi Kabasele a accordé 24 heures à ces chefs d’établissement de restituer à chaque élève le montant perçu. Dépassé ce délai, il a instruit le Sous-proved de la Sous-division de Mbanza-Ngungu 1 Alphonse Nsituvanga de procéder à leur suspension.

« Nous sommes venus palper les conditions d’apprentissage de nos enfants. Le constat est amer puisque les élèves des écoles primaires publiques achètent les bulletins à 1000FC. Aucun frais ne doit être payé à l’école primaire. C’est triste et inacceptable. Le président de la République et le ministre Tony Mwaba le répètent régulièrement. La gratuité est non négociable. Nous avons récupéré tous les cahiers qui démontrent noir sur blanc l’existence de ce phénomène d’antivaleur », a expliqué M. Tshisekedi.

Concernant la faible présence des bancs pupitres dans des salles de classe de ces écoles, le Directeur provincial Jean Tshisekedi a insisté sur l’appropriation de la campagne dénommée « Pas une école sans banc » initiée par le ministre de tutelle Tony Mwaba Kazadi.

« Les Directeurs bénéficient chaque mois, des frais de fonctionnement. Malheureusement, certains enfants s’assoient sur des bambous et d’autres sur le sol pour suivre les enseignements. Les chefs d’établissement seront interpellés pour nous fournir des explications sur l’utilisation de ces frais parce que visiblement rien n’est fait. Il n’y a pas de nouveaux bancs », a-t-il regretté.

Accompagné notamment de l’Inspecteur principal provincial (IPP) Donatien Karina et de la Directrice du Secope Nelly Bompongo, le Proved Jean Tshisekedi a clôturé cette première mission d’itinérance en visitant l’EP Bansundi qui compte un effectif de près de 500 élèves. Il a été séduit par l’impressionnante construction des bâtiments de cette école du réseau Kimbanguiste, financée à 100% par le chef spirituel de l’église Kimbanguiste Simon Kimbangu Kiangani.

Dépêche extérieure