Gratuité de l’enseignement en RDC : A haute voix, Jean Tshisekedi apporte son soutien à Tony Mwaba

Category: Education 209

L’ASBL SATM et le nouveau ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique partagent la même vision sur la gratuité de l’éducation de base, socle d’une bonne formation.

A haute voix, le coordonnateur de cette structure constituée « des agents et cadres » de l’EPST , dit apporter tout son soutien au professeur Tony Mwaba, dans sa démarche de redresser ce secteur tant négligé par ses prédécesseurs.

Jean Tshisekedi, l’a clairement dit à l’issue d’une émission porte ouverte initiée ce mercredi 19 mai 2021 à l’espace Oisis dans la commune de Limete par le journaliste Joseph Kayembe de Kin-Télévision.

A en croire le Proved adjoint de Kin-Plateau, ASBL SATM va accompagner sans faille toutes les institutions du pays et les actions du nouveau ministre sectoriel.

« Comme vous le savez, les agents et cadres de l’EPST réunis au sein de l’ASBL SATM ont pris l’engagement d’accompagner les institutions de la République pour le bien de la population. C’est dans cette perspective que nous avons pris l’engagement de soutenir toutes les actions de notre ministre sectioriel pour sauver notre enseignement au pays », a déclaré Jean Tshisekedi.

Et de poursuivre :

« Touut le monde s’est rendu compte que le ministre connait bien le secteur depuis qu’il a été parlementaire. Il avait commencé ce combat et déterminé de rompre avec les antivaleurs. Il a le même souci du chef de l’État et de la population. Pour le reste, nos membres ont décidé d’accompagnement l’excellence Tony Mwaba parce que l’éducation est quelque chose de fondamentale et c’est l’avenir des enfants ».

Gouvernement Sama Lukonde : Le guerrier Tony Mwaba face aux grands défis

Plusieurs maux rongent le secteur de l’éducation en RDC. Il est donc nécessaire que le nouveau patron de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, le Professeur de Droit à l’Université de Kinshasa, Tony Mwaba, mette tout en œuvre pour améliorer la qualité de l’enseignement au pays.

Cela passe alors par la meilleure prise en charge des enseignants par l’État congolais en revoyant à la hausse l’enveloppe allouée au secteur de l’éducation dans le budget national.

Le ministre Tony Mwaba qui a toujours défendu la cause des enseignants congolais, est ici mis à l’épreuve. Il devra aussi soutenir et veiller à la mise en œuvre effective de la réforme sur la gratuité de l’éducation qui fait face aujourd’hui à plusieurs blocages sur le terrain. La question des effectifs réels des enseignants, la suppression des écoles fictives, la suppression sur les listes de paie des enseignants dits fictifs et les remplacer par les nouvelles unités non encore alignées. Au tant de défis qui nécessitent un esprit managérial éveillé dans le chef du nouveau Patron de l’EPST.

Abed Masiri 

Related Articles