RDC : L’ONG FMMDI salue la détermination des chefs coutumiers et religieux dans la lutte contre les VBG

C’est à l’issue de la clôture du forum national le weekend dernier sur les violences basées sur le genre tenu à Lubumbashi que les leaders religieux et traditionnels de la RDC, ont réaffirmé leur détermination à promouvoir et protéger les droits des femmes et jeunes filles dans leurs communautés respectives.

«Nous nous engageons d’abolir les us et coutumes négatifs ou rétrogrades notamment le mariage d’enfants ou précoces , les discriminations envers les survivantes des violences Sexuelles sous toutes ses formes, privation de l’accès à l’éducation ds filles et rejetons en bloc les amandes infligées aux femmes violées pendant le conflit, les pratiques religieuses qui priment et qui ne favorisent pas l’égalité entre les hommes, les femmes au sein des églises »  peut- on lire dans une déclaration finale rendue publique au chef-lieu du Haut-Katanga.

Une prise de position qui réjouit Nathalie Kambala Luse, directrice pays de l’ONG Femme Main dans la Main pour le Développement Intégral, une organisation non gouvernementale qui lutte contre les VBG à travers l’étendue de la République en général et dans l’espace Kasaï en particulier.

« La lutte des processus de plaidoyer que nous avons mené grâce à l’appui de notre partenaire qui est le Haut Commissariat des Nations-unies pour les Réfugiés (UNHCR), nous avons des édits et des actes d’engagement signés en faveurs des victimes des VBG à travers l’espace Kasaï car l’accompagnement du HCR nous a facilité beaucoup de choses» a dit Nathalie Kambala lors de sa prise de parole de partage de connaissances.

Rappelons que ces assises de deux jours ont étés organisées par UNFPA en collaboration avec le ministère de la Santé, sous le parrainage du premier ministre de la RDC, après l’étape du Sénégal .

Alain Nkongolo