Kinshasa : Après son arrestation, Jerry Lubala annonce un nouveau SIT-IN pour réclamer le départ du premier ministre Sama Lukonde

Dépêche extérieure

 » Conformément à l’article 26 de la Constitution de la RDC, le parti NKITA, ses Cadres et tous ses Militants, viennent à travers la présente vous informer, de la tenue, le jeudi 03 février 2022, d’un sit-in devant les bâtiments de la Primature en afin d’exiger la démission à l’immédiat et sans condition du Premier MINISTRE SAMA LUKONDE et de celle de tout le Gouvernement et cela suite à son inefficacité à satisfaire tant soit peu les besoins élémentaires de la population tant sur le plan socio-économique, sécuritaire que desserte en eau Potable, Électricité et en soins médicaux de bonne qualité ».

C’est ce que l’on peut lire dans une correspondance adressée au Gouverneur de la Ville Province de Kinshasa, signée par le Secrétaire Général de NKITA, Blaise KINDALA.
Tout ose à croire que le Parti Politique NKITA est déterminé dans sa demande de voir le Premier MINISTRE SAMA LUKONDE démissionner de ses fonctions avec tout son Gouvernement.

Signalons que lors du sit-in que NKITA a organisé le 20 Janvier dernier devant la Primature, plusieurs de ses militants ont été interpellés et libérés plus tard dans la nuit alors que son Président National JERRY LUBALA a passé plus de 48 heures dans les installations du Commissariat Provincial de la Police à Gombe.

(Ci-dessous la correspondance)