Kongo Central : Jean Tshisekedi suspend une sœur religieuse pour la vente illégale des uniformes aux élèves

Le directeur provincial de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) au Kongo Central 2, Jean Tshisekedi Kabasele, reste catégorique cette année scolaire au sujet de l’instruction du ministre Tony Mwaba axée sur l’interdiction de la vente obligatoire des uniformes par les établissements scolaires.

A travers une descente de supervision ce jeudi 8 septembre 2022 à Mbanza-Ngungu ville, cet homme de terrain a également rappelé le caractère prohibé des frais d’inscription qui sont perçus par certains établissements scolaires. Il a promis des sanctions à ceux qui vont demeurer dans ces vieilles pratiques.

«Par rapport aux uniformes, il y a toute une circulaire qui donne des instructions en rapport avec les inscriptions ou la rentrée scolaire. La vente obligatoire des uniformes est prohibée. Les histoires des frais d’inscription également. Tous les chefs d’établissement qui tenteront de s’écarter de ces instructions seront désactivés conformément aux orientations de son Excellence Tony Mwaba, le gardien de la gratuité de l’enseignement», a-t-il martelé.

Saisis par bon nombre de parents sur le non respect des instructions officielles dans cet établissement, le directeur provincial a échangé avec la sœur Julienne Mputu, directrice de l’école pour en savoir plus.

Après avoir recoupé les sources, il a séance tenante ordonné au Sous-proved Alphonse Nsituvanga de procéder à sa suspension pour avoir notamment monnayé les inscriptions et vendu des fournitures scolaires.

Satisfaits de l’effectivité de la rentrée scolaire partout où il est passé dont le lycée Kivuvu , Jean Tshisekedi a aussi fait savoir que l’application de la gratuité de l’enseignement a permis à milliers d’enfants de retrouver le chemin de l’école dans sa province éducationnelle.

La rédaction