Les enjeux de Rome et Glasgow : Félix Tshisekedi confirme son leadership en Afrique ( Freddy Mulumba, DG ai de la RTNC) 

Tribune du politologue Freddy Mulumba Kabuayi, Directeur Général intérimaire de la RTNC et responsable du Magazine Renaissance Africaine

Depuis son accession à la tête de l’Union Africaine le 6 février 2021, la République Démocratique du Congo de Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo a fait son grand retour dans les concerts des Nations du Monde . C’est un tournant décisif pour le pays de Lumumba et toute l’Afrique qui étaient jadis confrontés à plusieurs défis politico-sociaux économiques interne et dans un contexte de détérioration des conditions climatiques, la montée du terrorisme et la pandémie de COVID-19 avec ses effets dévastateurs ainsi que des conséquences incalculables sur le continent Africain.

L’avènement du président de la RDC à la tête de l’UA a coïncidé avec l’histoire d’une Afrique jalonnée des périodes charnières où d’immenses bouleversements qui l’ont mis à rude épreuve.

L’Afrique sous le leadership de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo affronte actuellement plusieurs défis majeurs, dont celui de la lutte contre le changement climatique et de faire taire les armes.

L’avenir du continent africain se joue en République Démocratique du Congo.

Ainsi, la République Démocratique du Congo au vue de sa position géostratégique au cœur de l’Afrique, est entrain de jouer un rôle central à travers cette présidence de l’UA par le renforcement de la coopération bilatérale en matière de paix et sécurité, la promotion de la bonne gouvernance et le développement durable.

A travers sa récente participation aux assises de Rome tout comme à Glasgow aux côtés des grandes puissances étrangères dont les États-Unis, Félix Tshisekedi vient de confirmer davantage le résultat du sondage de notre magazine la Renaissance Africaine rendu public le dimanche 31 octobre 2021 le pebliscitant comme leader Africain et meilleur président du monde.

Devant les participants à la 26ème Conférence des Nations-Unies pour le Climat à Glasgow en Écosse (Royaume-Uni) pour les enjeux climatiques , le président de l’Union Africaine n’a pas dérogé à sa mission de vendre la bonne image de son continent .

Il a rappelé qu’au regard de ses richesses naturelles, la RDC se présente comme “Pays Solution” à la crise climatique mondiale.

D’où son appel qui a convaincu tous les leaders du monde à travailler désormais ensemble pour la sauvegarde des richesses naturelles de l’Afrique notamment la forêt du bassin du Congo en RDC , deuxième poumon mondial de la lutte contre le changement climatique. Le pays a également des tourbières, des grands puits de stockage de carbone et des minerais stratégiques essentiels à la transition énergétique.

L’Afrique bat actuellement au rythme que le monde. Et le cœur l’Afrique bat en RDC. Au sommet de Cop26, le pays de Félix Tshisekedi a joué son rôle de leader au cœur de l’Afrique. Celui qui contribuera à résoudre dans un avenir proche cette question de la lutte contre le changement climatique.

En sa qualité de président en exercice de l’Union Africaine, il a annoncé devant la tribune avoir récemment lancé le plan de relance verte pour l’Afrique qui vise à renforcer les mesures en faveur de la viabilité de l’environnement et de la prospérité en Afrique. Et son pays a déjà pris les résolutions d’accroître sa contribution déterminée au niveau national en l’apportant à 21 % de réduction d’émissions de gaz en effet de serre à l’horizon 2030.

Un leadership gagnant

A Glasgow, des dirigeants de plus de 100 pays représentant de 85 % des forêts du monde dont le numéro Africain ont pris l’engagement de lutter contre la déforestation. Plus de 19 milliards de dollars américains de fonds publics et privés ont été promis pour soutenir cette initiative. Un coup réussi pour toute l’Afrique et la RDC.

D’où notre appel de demander à tous les africains et les congolais en particulier à s’approprier ce leadership fort et prospère de Félix Tshisekedi pour la reconstruction de l’Afrique.