Loi sur la sous-traitance PME : La RDC perd des marchés d’affaires chiffrés en milliards de dollars ( L’UDPS Luc Kabunangu)

La République Démocratique du Congo continue à perdre des milliards de dollars du fait de la non application de la loi sur la sous-traitance dans le secteur privé et la défaillance de l’autorité de régulation, a réaffirmé Luc Kabunangu, cadre de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) .

Il s’est exprimé ce mardi 10 mai 2022 à Kinshasa via son compte Twitter.

S’appuyant sur ses propos, cet Expert en Audit a déploré le paradoxe de l’autorité de régulation en matière de l’entrepreneuriat.

« Les entrepreneurs congolais ont besoin de réponses. Pourquoi l’Autorité de Régulation de Sous-traitance n’arrive pas à organiser des missions de contrôle? Dans l’entre-temps des marchés d’affaires chiffrés en USD milliards leur échappent » a décrié Luc Kabunangu.

Et de poursuivre :

« L’Autorité Régulation de la Sous-traitance prélève 1,2% sur chaque facture de marché de sous-traitance que gagnent les entrepreneurs congolais par leurs propres efforts. Elle a des auditeurs (OPJ) à qui elle paie des salaires chaque mois avec cet argent. Mais les audits ne sont pas diligentés »

Autre paradoxe relevé par ce cadre du parti présidentiel, c’est la quasi inexistence des auditeurs qualifiés agréés en matière de contrôle et audit.

« Avec seulement 5 auditeurs qualifiés agréés, à raison d’une mission de contrôle par personne par mois, en 12 mois il y aura 60 rapports avec détails sur la sous-traitance, le chiffre d’affaires impliqués, le % de bénéficiaires vs les étrangers, ainsi que d’autres statistiques » a t’il conclu.

Pour rappel, Luc Kabunangu fait partie des gens qui plaident toujours pour l’application de la loi sur la sous-traitance en République démocratique du Congo en vue de la création d’emplois notamment pour les jeunes.