Lutte contre les anti valeurs au Kongo Central 2 : le proved Tshisekedi hausse le ton face aux  chefs d’établissements des écoles de Lukala 

L’itinérance du Proved Jean Tshisekedi se poursuit parfaitement bien. Ce jeudi 17 novembre, le Directeur provincial de la province éducationnelle de l’EPST Kongo central 2 a foulé le sol de la cité de Lukala dans la sous-division de Mbanza-Ngungu 2 où il a tenu une réunion avec plusieurs chefs d’établissement de tous les réseaux confondus de ce coin.

Au cours de cette séance de travail, le numéro 1 de l’EPST au Kongo central 2 a évoqué trois points, à savoir : l’administration dans des écoles, la rupture avec les antivaleurs et le respect des instructions officielles.

« Notre sous-secteur doit être impérativement redressé. Et pour relever ce défi, nous devons nous mettre au travail en respectant les instructions officielles, en mettant fin aux antivaleurs. Évitez des frais illicites, n’ajoutez rien sur ce que l’arrêté du gouverneur a fixé. La vente des cahiers de communication et le contrôle du dossier des finalistes sont strictement interdits », a déclaré le Proved Jean Tshisekedi.

Et de conclure : « Actuellement, beaucoup critiquent le niveau de l’enseignement et affirment qu’il est au rabais suite à la négligence et l’incompétence des gestionnaires. Soyez outillés avec les documents administratifs, le job description pour savoir vos attributions et surtout la loi cadre de 2014. Soyez rigoureux pour faire avancer vos écoles. Pour les Directeurs des écoles primaires, que faites-vous avec les frais de fonctionnement alloués par l’état congolais ? Bientôt, une enquête sera diligentée pour faire le suivi de cet argent. Ce n’est pas votre deuxième salaire. C’est pour le bon fonctionnement de l’école ».

L’intervention du Directeur provincial Jean Tshisekedi a été saluée par tous les participants à cette réunion.

« Nous sommes très émerveillés par son discours responsable. Il est venu nous fortifier, nous donner des instructions sur les antivaleurs et nous a expliqué comment nous devons gérer nos écoles et nos personnels. Il nous a également demandé de travailler en collaboration avec lui pour l’épanouissement et le développement de notre enseignement », a indiqué la sœur préfet du lycée Lukala, Léonie Ekira.

Et le représentant des chefs d’établissement de Lukala Joseph Mvukulu de renchérir :

« Son intervention était géniale, nous avons beaucoup aimé. Il est venu nous sensibiliser sur les antivaleurs qui minent notre système éducatif. Il a insisté sur la pédagogie, ce que doit être une école de valeur parce que tous, le dénominateur commun c’est l’enfant. Quand ce dernier est bien formé, tout va bien marché. Nous devons relever notre système éducatif ».

Notons que le Proved Jean Tshisekedi a promis des sanctions sévères aux récalcitrants.

Dépêche extérieure