Nord-Kivu : Une double attaque des rebelles ADF fait un mort dans un groupement de Beni

Deux attaques ont été enregistrées dans la nuit de dimanche à lundi 22 novembre dans le groupement Banande Kainama et dans le secteur de Ruwenzori au Nord-Kivu.

Des sources locales parlent d’une personne tuée, des habitants pris en otage et des biens pillés.

Selon des sources de la société civile locale, la première attaque a eu lieu à Mwenda, dans le secteur de Ruwenzori. Des présumés ADF venus du parc des Virunga ont tué une personne, blessé une autre et pris un enfant en otage.

Meleki Mulala, coordonnateur de la nouvelle société civile du secteur de Ruwenzori ajoute que les assaillants ont pillé certaines maisons d’habitation.

La même source fait savoir que cette attaque a eu lieu alors que les services de sécurité avaient été informés d’un mouvement d’hommes armés dans cette partie du territoire.

Cet acteur de la nouvelle société civile affirme que les présumés ADF ont repris la direction du parc des Virunga après l’attaque.

Pour l’instant, Meleki Mulala révèle qu’une psychose règne dans la localité de Mwenda qui venait de totaliser trois mois sans avoir enregistré une seule attaque.

A Kainama, ce sont les localités Kakuka et Kingamuviri qui ont été attaquées au cours de la même nuit par des hommes armés, a-t-il précisé.

Bienfait Baraka, membre de la société civile de Kainama, parle de plusieurs personnes portées disparues après cette attaque et de plusieurs maisons incendiées.

A en croire la même source, les assaillants ont fait face à une position de l’armée qui leur a barré la route alors qu’ils tentaient de progresser dans leur attaque. Il confirme qu’il y a eu un échange des tirs.

L’administrateur du territoire, le colonel Charles Ehuta Omeonga, confirme les deux attaques sans donner de bilan, expliquant que l’armée poursuit ces hommes armés.

Il appelle la population à collaborer avec l’armée en dénonçant tout déplacement d’hommes armés.