RDC : « Ceux-là qui crient pour la fin de l’état de siège à l’Est sont en majorité les complices et pilleurs de nos richesses au service du Rwanda et Ouganda » ( Freddy Mulumba)

Dans une déclaration faite ce vendredi 13 mai 2022, le politologue Freddy Mulumba Kabuayi a réaffirmé son soutien à l’état de siège décrété par le chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo dans les provinces de l’Ituri et du Nord Kivu.

Devant la caméra, ce professionnel des médias dit continuer à s’inscrire dans la logique de la rupture avec l’administration civile qui a amené la partie orientale de la République Démocratique du Congo «à la traîne des autres» dont les rwandais et ougandais.

«Chers compatriotes congolais soyons vigilants contre les ennemis de la République. Continuons tous à soutenir l’état de siège décrété par le commandant suprême des Forces Armées de la RDC et de la Police Nationale Congolaise dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu», a déclaré Freddy Mulumba Kabuayi

Et de marteler :

« Le vrai problème est qu’il y avait des hommes d’affaires habitués aux magouilles dont les députés qui ont vu leurs intérêts misent en cause. Au delà du Congo il y’a également le Rwanda et l’Ouganda qui ont beaucoup perdu depuis l’avènement de l’administration militaire. Vous vous imaginez qu’à l’Ouganda il y’a l’usine qui essaie de traiter l’or de la RDC et le vend à l’étranger. Le même scénario à Kigali il y’a les usines de traitement de l’or et coltan en provenance de notre pays qui vendent à l’extérieur. Quand on a placé les deux gouverneurs militaires dans l’Ituri et Nord-Kivu, on a mis fin à ce pillage de nos richesses. C’est la raison de l’agitation de ceux-là qui demandent qu’on lève l’état de siège. Personne n’ignore qu’il y’a les hommes d’affaires qui sont complices et surtout les militaires »

Toutefois, Freddy Mulumba Kabuayi estime que malgré « les résultats peu satisfaisant » de l’état de siège, il serait idéal d’envisager « une alternative pour améliorer » ce qui n’a pas marché depuis mai 2021.

« L’alternance est d’améliorer ce qui n’a pas marché. Mettre hors état de nuire les complices dont les militaires et les politiciens de Kinshasa. Franchement mettre fin à l’état de siège c’est laisser le pays sous le contrôle de Kigali et Kampala . La guerre de la Russie et Ukraine doit beaucoup nous interpeller, qu’on ne soient pas naïfs car nous allons le regretter plutard. Le souci de Rwanda est de nous arracher le grand Kivu » a conclu le DG du magazine la Renaissance Africaine

Il sied de rappeler que l’état de siège décrété dans les provinces d’Ituri et de Nord Kivu a totalisé une année.

Les députés nationaux de l’Ituri et Nord-Kivu ont officiellement saisi le président Tshisekedi pour décrier les tueries exagérées des populations et solliciter en même temps le départ des gouverneurs militaires qu’ils qualifient « incompétents ».