RDC/Covid-19 : Félix Tshisekedi et son épouse ont reçu la deuxième dose de vaccin

Après avoir reçu la première dose de vaccin contre la covid-19 le 12 septembre dernier, le Président de la République Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo et la Première Dame Denise Nyakeru Tshisekedi ont reçu, chacun, ce jeudi dans la soirée, leur deuxième dose bouclant ainsi leur couverture vaccinale.

Comme tous les requérants, le Président de la République et son épouse ont observé scrupuleusement le protocole médical mis en place à la Clinique présidentielle de la Cité de l’Union Africaine : prélèvement des signes vitaux, administration du vaccin et obtention du pass sanitaire.

Décontracté et visiblement rassuré d’avoir renforcé son système immunitaire, le Président de la République a lancé un appel à ses compatriotes à faire de même car, a-t-il précisé, la maladie continue à sévir à travers le monde.

 » En se vaccinant, on se protège et on peut travailler sans risque de s’exposer à la maladie « , a dit le Président Felix Tshisekedi avant de rappeler que « cette pandémie a ralenti l’économie mondiale et notre pays en a ressenti le contre- coup ».

Membre de l’équipe médicale aux côtés de Dr Roger Kamba, le Conseiller spécial chargé de la couverture maladie universelle et Dr Kangudia, médecin Directeur de la Clinique présidentielle, le ministre de la santé Dr Jean-Jacques Mbungani s’est félicité de voir que le couple présidentiel a prêché par l’exemple en respectant le cycle complet de Vaccination.je

Ce geste, a-t-il déclaré, va, à coup sûr booster la campagne de vaccination lancée en RDC depuis le 19 avril 2021.

Pour lutter contre cette pandémie qui a coûté la vie à plus de 4,7 millions d’âmes à travers le monde, la vaccination représente, à ses yeux, la seule alternative plausible.

Aujourd’hui, la RDC figure parmi les pays qui disposent disposent d’une variété des vaccins disponibles et accessibles à toute la population.

En plus de Astra Zeneca, Moderna, Sinovap et Pfizer, le pays reçoit ce week-end, un autre lot de Johnson, a précisé le ministre.

Quant à la situation épidémiologie actuelle, le Ministre Mbungani a indiqué que la courbe est descendante alors qu’il y a un peu plus de deux mois, toutes les salles de réanimation étaient bondées et les lits d’occupation Covid-19 l’étaient à plus de 80%. Les mesures restrictives prises en son temps par le Chef de l’Etat et le gouvernement sur fond du respect des gestes barrière, a porté ses fruits ramenant l’occupation des lits Covid-19 à 5%. Le pays qui est à sa troisième vague avec 2.500 cas par semaine, a fini par quitter la liste rouge dans laquelle certains États l’avaient placé, a révélé le ministre.

Tous ces efforts, a-t-il soutenu, doivent être encouragés par la campagne de vaccination censée toucher un plus grand nombre des congolais. Et d’ajouter que non seulement la vaccination est libre et volontaire, mais elle est aussi gratuite sur toute l’étendue du pays et dans tous les grands hôpitaux publics et privés. Il a aussi exhorté les populations cible à aller aisément se faire vacciner.

Avec la presse présidentielle