RDC : Denis Kambayi salue la réhabilitation de l’étudiant Joël Cadet Ndanga à l’Université Chrétienne Cardinal Malula

La Synergie des Notables et Associations du Grand Kasaï (SYNAGK) salue la réhabilitation de l’étudiant Joël Cadet Ndanga à l’Université Chrétienne Cardinal Malula (UCCM) à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo.

Pour le responsable de cette structure regroupant les Kasaiens, Denis Kambayi Cimbumbu, cette décision du comité de gestion de cet Alma mater tombe à un bon moment pour calmer les esprits de ses membres « troublés et révoltés » après l’annonce sur les réseaux sociaux de l’exclusion de « l’un de fils dignes de l’espace Grand Kasaï » de cet établissement d’enseignement supérieur et universitaire.

Ainsi donc, cet élu des élus lance un appel au calme et à la tolérance au sein de sa communauté afin de favoriser le développement durable telle que tient le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Il sied de rappeler qu’à travers une mise au point signée le mercredi 11 mai 2022 par son assistante Christelle Bitota Tshilombo, Joël Cadet Ndanga a tenu à préciser que cette décision a été prise en violation des principes du contradictoire et du droit de la défense.

D’après elle, cette mesure fait suite à un incident où l’étudiant Ndanga Joël Cadet n’était ni de loin, ni de près lié.

« C’est lui par contre qui a été victime des injures de la part d’un certain Trésor, prénommé Intendant de l’Université pour avoir payé les frais académiques de son condisciple Buabua qui était en altercation avec un prénommé Inspecteur », peut-on lire dans cette mise au point.

Et de marteler:  » Ce n’est ni par orgueil, ni par besoin de gloriole que Ndanga paie les frais académiques syllabus de certains étudiants de cette Université ou des autres établissements scolaires ou universitaires puisqu’ ayant étudié dans des conditions difficiles, orphelin de père depuis 8 ans. Vu le caractère diffamatoire et attentatoire à la réputation de l’étudiant Joël Cadet Ndanga ce qui constitue les imputations dommageables à son égard, il se réserve le droit de saisir les instances judiciaires contre le signataire de ladite décision pour être rétabli dans ses droits, si le parallélisme de forme et de procédure n’est pas respecté par lui ».

Il faut signaler que ladite décision a été annulée et l’étudiant Joël Cadet Ndanga été réintégré à l’Université Chrétienne Cardinal Malula.