RDC : Denis Kambayi veut voir clair sur les tueries des populations à Bakwa-Kenge

Category: Société 108

Une commission a été mise en place ce mercredi 31 mars 2021 à la Synergie des Notables et Associations du Grand Kasaï (SYNAGK) pour “procéder à l’élaboration d’un document qui sera adressé à tous les décideurs politiques du pays ». C’est ce qu’on peut lire dans le compte rendu de la réunion présidée d’urgence à Kinshasa par le sénateur Denis Kambayi sur la situation sécuritaire dans l’espace Kasaï notamment à Bakwa-Kenge.

Cette commission n’a que 24 heures pour ce travail de rédaction.

Depuis quelques jours, des voies se lèvent pour dénoncer l’insécurité qui bat record dans l’espace Kasaï.

Des affrontements entre les communautés Luba et Kuba ont fait 13 morts dans la nuit de dimanche à lundi 29 mars, dans la localité de Bakwa Kenge, dans la province du Kasaï. Ce problème late issu d’un conflit foncier entre les deux provinces démembrées, le Kasaï et le Kasaï central .

Quelle province du Kasaï et du Kasaï Central appartient la localité de Bakwa Kenge ?

Cette question a divisé l’ancien gouverneur du Kasaï Central Martin Kabuya et son collègue Dieudonné Pieme du Kasaï.

Deux chefs coutumiers notamment Justin Kum Shakobe du groupement Mpianga Matadi en territoire de Mweka (Kasaï) et le deuxième Charles Mutombo Lukanda du groupement de Bena Milombe (Kasaï Central) s’étaient aussitôt livrés à la presse pour donner leur version.

Pour le premier, Bakwa Kenge appartient bel et bien à la chefferie de Bakuba en territoire de Mweka (Kasaï).

 » Je suis ici à Bakwa Kenge pour apporter des éclaircissements sur l’appartenance de cette localité. Elle fait partie intégrante de la chefferie de Bakuba à Mweka au Kasaï. Le groupement Bolempo qui gère Bakwa Kenge a des limites avec le groupement Nsanga de Bakwa Mbuyi à Demba au Kasaï Central. Les bena Milombe habitaient à 50 Kilomètres d’ici dans le territoire de Demba et sont arrivés à la suite de l’épidémie de lèpre vers les années 1959. Nous leur avons accordé cet espace pour y rester. Et cela ne fait pas d’eux originaires de Bakwa Kenge. Nous avons des limites avec le groupement de Bakwa Mbalayi dans la partie nord de la rivière Luembe dans le secteur de Lombelu et non sur le pont route 41 à côté du secteur de Lusonge « , a confié Justin Kum Shakobe.

Au micro d’un reporter d’ACTUALITE.CD , il a rappelé qu’une partie des terres appartenant à Mweka a été occupée par les populations de Demba au delà de la rivière Lombelu après la guerre de 1960 entre les Lulua et les Luba. Il brandit plusieurs lettres dont celle du 29/11/1983 du Chef de groupement Lukanda Kadimbu Tshishi des Bena Milombe, père de l’actuel Chef Mutombo demandant son attachement au territoire de Mweka et celle du roi de la chefferie de Bakuba du 28/1/2003 désignant le chef de localité adjoint du centre commercial de Bakwa Kenge.

Cette version est rejetée par le Chef coutumier Charles Mutombo Lukanda de Bena Milombe, qui précise que le centre commercial de Bakwa Kenge abrite cinq groupements dont quatre des populations Lulua de Demba et un seul des Kuba de Mweka.

 » Depuis 1959, nos limites sont situées au pont sur la rivière Luembe mais en 1962, un belge avait été trouvé mort à Kakenge. Les casques bleus Ghanéens de l’ONU sont arrivés et ont accusé les populations Lulua d’avoir tué le belge. Ils nous ont pourchassé et permis aux Kuba de traverser la rivière Luembe et se sont installés sur la rive droite sur nos terres. C’est ce qui explique leur présence à Bakwa Kenge « , a confié Charles Mutombo Lukanda.

Le Chef coutumier Mutombo reconnaît la lettre de son père de 1983 demandant l’attachement de Bena Milombe au territoire de Mweka.

 » Mon grand père, mon père et moi même, nous faisons souvent l’objet des menaces de la part de nos frères de Mweka. C’est ainsi que mon père avait écrit cette lettre sous menace. Moi même, j’ai été arrêté nuitamment en 2018 et amené à Mweka. On m’a exigé le même exercice mais je m’étais opposé « , a-t-il précisé.

Related Articles