RDC : Deux sujets chinois condamnés à 10 ans de prison pour « exploitation sexuelle des jeunes filles chinoises »

Le Tribunal de Grande instance de Kinshasa/Gombe a rendu public le verdict le jeudi 18 novembre 2021 dans l’affaire opposant le ministère public et 2 sujets chinois dont un homme et une femme pour proxénétisme et trafique et exploitation des personnes à des fins sexuelles .

Il a fallu, au tribunal, près de quatre journées de suite pour épuiser le dossier dans cette affaire d’exploitation sexuelle d’une vingtaine des jeunes filles chinoises se retrouvant, pour la plupart en séjour irrégulier sur le sol congolais.

Ainsi, après auditions et plaidoiries, le tribunal siégeant en procédure de flagrance s’est dit comblé pour se prononcer quant aux griefs retenus contre les prévenus.

Au total trois chefs d’accusation ont été retenus contre les prévenus à savoir : proxénétisme et exploitation des personnes à des fins sexuelles contre les deux sujets chinois, YE JING PARG et LIU YU, tenanciers de l’endroit où les filles ont été trouvées ; faux en écriture contre le Chef de division du ministère des affaires étrangères, Bernard Bula ; et enfin, séjour irrégulier pour tous les autres prévenus se trouvant dans le lot.

Appuyant son verdict sur la loi du pays, le tribunal a reconnu coupables, les deux sujets chinois, le condamnant chacun à une peine de 10 ans de servitude pénale pour les infractions retenues à leur charge. Même peine pour le Chef de division.

22 prévenus ont été acquittés, 8 autres ont été condamnés pour séjour irrégulier. Par conséquent, ils devront payer une amande de 1.000 dollars américains.

Débuté pourtant depuis mardi 16 novembre, la veille de l’arrestation des proxénètes avec ensemble avec les filles chinoises qu’ils exploitaient, ce n’est que tard dans la nuit de jeudi et vendredi que cette instruction a été clôturée, à la grande satisfaction des acquittés et au regret des inculpés.

Rédaction avec DÉPÊCHE.CD