RDC-EPST : Environ 800 000 élèves du secondaire attendus à la session ordinaire de l’Examen d’Etat

Le coup d’envoi des épreuves de la session ordinaire de l’Examen d’Etat sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo (RDC) sera donné ce lundi 30 août 2021 à Kenge ( Kwango) par le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et techniuqe (EPST), Tony Mwaba.

Les élèves finalistes du secondaire passeront quatre jours d’examens.

Si dans certaines villes et provinces de la RDC, les préparatifs se sont bien déroulés, dans le territoire de Beni, les responsables sont encore dans l’incertitude quant au bon déroulement de ces épreuves.

Dans la sous-division de l’EPST Beni, Olivier Matsoro Lenge, responsable de la sous province éducationnelle (sous-PROVED) de Beni, affirme que tout est prêt pour la session.

Cependant, l’insécurité grandissante ne rassure pas les autorités scolaires quant à la passation de ces examens.

Dominique Kambale Sondirya, sous-PROVED de Bulongo craint que certains élèves ne se présentent pas après l’attaque de vendredi dans le groupement Buliki, secteur de Ruwenzori et celle d’Oicha, intervenue samedi 28 août.

Des attaques qui sont à la base du déplacement des populations dont des élèves. Il plaide toutefois pour la sécurisation des centres de passation d’examens :

« Personnellement, je ne fais que déplorer cette situation qui nous arrive à la veille des examens d’Etat. Nous sommes nous même très embarrassés par cette situation d’insécurité qui a perduré. Alors nous ne pouvons qu’implorer l’intervention de l’autorité politico-administrative pour assister les différents centres pour que les examens se déroulent dans un bon climat ».

Lors d’une réunion de sécurité tenue vendredi, le gouverneur militaire avait rassuré de la sécurisation de tous les centres de passation des examens d’état dans la région de Beni.