RDC-EPST : Le Cardinal Ambongo dénonce « les intimidations » contre les enseignants grévistes des écoles catholiques

Prenant la parole lors des retrouvailles des évêques membres de l’Association des Conférences Épiscopales d’Afrique Centrale (ACEAC) le jeudi 7 octobre 2021 au centre caritas à Kinshasa , le Cardinal Fridolin Ambongo s’est exprimé au sujet de la grève qui paralyse les activités dans les écoles conventionnées de la République Démocratique du Congo.

Face à cette situation, l’archevêque métropolitain de Kinshasa a haussé le ton pour fustiger « les intimidations et les menaces » contre les enseignants grévistes par le pouvoir en place .

« À moins qu’on me dise le contraire, la grève est un droit constitutionnel dans notre pays. On ne peut pas intimider quelqu’un parce qu’il fait la grève, mais s’il a respecté les conditions pour une grève, c’est un droit. Tout ce que je demande au ministre de l’EPST et les enseignants de privilégier le dialogue », a-t-il déclaré.

Au prélat catholique d’expliciter :

« Ce qui se passe actuellement n’a rien à voir avec l’Eglise catholique. C’est un conflit de travail entre un employeur, qui est l’Etat, et ses employés, qui sont les enseignants. Donc, il ne s’agit pas d’un conflit entre l’Etat congolais et l’Eglise catholique. Il y en a qui font de mauvaises lectures. Quand on est dans un cas comme celui-là, beaucoup se mettent à insulter l’Eglise catholique, le Cardinal, les évêques. Je crois que nous descendons très bas avec cette culture »

Signalons que le ministre de l’EPST Tony Mwaba a menacé de désactiver du fichier de la paie les enseignants qui observent de mouvement de grève en toute illégalité.

Dans ce cadre, une réunion spéciale est convoquée par Tony Mwaba avec tous les coordonnateurs des écoles conventionnées à Kinshasa le lundi prochain.

Abed Masiri