RDC/EPST : Le gouvernement et le banc syndical signent un protocole d’accord pour la matérialisation de la gratuité de l’enseignement

Le gouvernement de la République Démocratique du Congo et le banc syndical des enseignants du ministère de l’enseignement primaire, secondaire et technique viennent de se mettre d’accord sur un certain nombre des préalables pour matérialiser la gratuité de l’enseignement en signant ce vendredi 19 novembre, depuis Mbuela Lodge dans la cité de Kisantu au Kongo Central, un addendum au protocole d’accord signé le 18 décembre 2019 dans l’agglomération de Bibwa, à l’Est de la capitale Kinshasa.

Ce protocole d’accord reprend bon nombre des revendications de deux parties passées au peigne fin par leurs représentants pour une gratuité de l’enseignement réussie.

Durant ces discussions, les participants ont amendé et validé, le Protocole d’Accord du 18 décembre 2019 signé entre le Gouvernement de la République et le banc syndical des enseignants de l’EPST.

Les questions liées à la carrière et à la retraite de l’enseignant. Ceux ayant trait à la paie des enseignants et du personnel administratif de l’EPST ont été également examinées.

Dans sa prise de parole, le Ministre de l’enseignement primaire secondaire et technique, le Professeur Tony Mwaba Kazadi a félicité le travail abattu par les participants et a promis l’engagement du gouvernement aux conclusions faites.

« Ayant suivi avec beaucoup d’attention le déroulement de ce travaux, je suis content du travail abattu. Les échanges étaient très engagés au sujet de notre sous secteur grâce à ce dialogue social, qui ont accouché des résultats auxquels tout le monde a adhéré » a-t-il indiqué.

Et de rajouter : «Je note avec satisfaction qu’au terme des négociations, le Gouvernement et le banc syndical des enseignants de l’EPST sont accordés sur les principaux points qui constituaient la matière de négociation. Le gouvernement s’engage à matérialiser les résultats contenus dans l’addendum sanctionnant la fin de ces négociations ».

Émissaire du Premier-Ministre, le vice-premier ministre, ministre de la fonction publique, de la modernisation de l’administration et de l’innovation du service public, Jean Pierre Lihau qui a procédé à la clôture de ces assises, a annoncé que le Premier-Ministre a signé un décret portant création et fonctionnement du fond de promotion de l’enseignement.

« Au Conseil des ministres, il fallait tout faire pour faire atterrir le combat du ministre de l’EPST pour la promotion du fond de l’enseignement. Il fallait obtenir du Premier-Ministre la signature d’un décret, et nous l’avons fait. Cette structure viendra consolider le processus de gratuité en RDC. Ainsi après des jours d’échanges, au nom du Premier-Ministre, je déclare clos le travaux de la commission paritaire Gouvernement et banc syndical de l’EPST ».

Une feuille de route débattue, adoptée a été soumise au Gouvernement de la République.

Les participants étaient constitués des délégués de la Présidence de la République, de la Primature, du Gouvernement, de la Société Civile, des syndicalistes nationaux et provinciaux venus de l’arrière-pays, sans oublier les enseignants des quelques écoles phares de Kinshasa.

Cellule de communication EPST