RDC-EPST : Le président de « la coordination des écoles conventionnées » appelle les enseignants à reprendre le travail

Les coordonnateurs des écoles conventionnées ont répondu ce lundi 11 octobre 2021 à l’invitation du professeur Tony Mwaba Kazadi, ministre de l’enseignement primaire, secondaire et technique. 

Organisée au cabinet du ministre à Kinshasa, cette réunion était axée essentiellement sur l’évaluation de la situation qui prévaut actuellement dans ce sous-secteur, situation liée à la grève de certains enseignants depuis la rentrée scolaire dans quelques écoles publiques.

Étant gestionnaires, les coordonnateurs des écoles conventionnées affirment que cette situation impacte le fonctionnement des établissements scolaires.

Tout en reconnaissant le droit à la grève reconnu par tout employé, le Révérend Guy David Kabangu, président de la coordination nationale des écoles conventionnées dénonce la procédure.

« Nous devons connaître quels sont les syndicats qui gèrent nos enseignants, c’est pourquoi, nous avons répondu à l’appel du ministre afin qu’il nous donne la liste de tous les syndicalistes reconnus officiellement et qu’ils ont le droit de passer à nos écoles et donner leur mot d’ordre comme ils veulent mais en respectant la loi » a t-il déclaré , tout en rappelant que la grève se passe au lieu du travail.

Il a par ailleurs, annoncé la reprise des négociations entre le gouvernement et le banc syndical.

« Le Ministre de l’EPST, le professeur Tony Mwaba Kazadi a déjà signé depuis vendredi dernier, le retour des discussions », a t-il annoncé

Pour le révérend Guy David Kabangu, le banc syndical doit mettre cette grève en éveil pour discuter avec le gouvernement.

« Au cas où, il n’y pas entente entre le gouvernement et le banc syndical, les syndicalistes peuvent alors lancer un mot d’ordre », a-t-il conclu.

Peu avant cette réunion, le ministre Tony Mwaba a dénoncé le piège tendu contre la réussite de la gratuité de l’enseignement de base matérialisée par le président Tshisekedi.

Face à cette situation de la grève qu’il appelle illégale dans certaines écoles conventionnées de la République Démocratique du Congo , le professeur Tony Mwaba a appelé les enseignants à la vigilance.

Rédaction