RDC-EPST: Tony Mwaba menace de désactiver sur la fiche de paie « tous les enseignants qui sèchent les cours sans motif valable »

Certains enseignants classés jusqu’ici dans la catégorie nouvelles unités (N.U) et non encore payé dans certaines provinces ont boycotté la rentrée scolaire 2021-2022 le lundi 4 octobre en République Démocratique du Congo.

Ils disent toujours réclamer la réalisation des promesses du gouvernement congolais en ce qui concerne notamment leur mécanisation ou encore l’uniformisation de salaire de tous les enseignants de la RDC.

Dans une interview accordée à la presse , l’un des représentants du collectif des enseignants N.U non payés, affirme que l’appel au boycott de la rentrée scolaire a été respecté dans différentes écoles. Il fait aussi savoir que le collectif se mobilise dans le but de rencontrer le ministre Tony Mwaba afin de lui remettre leur mémorandum.

La même source précise aussi que même les enseignants payés ont séché les cours lundi dernier. Ils réclament, à leur tour, l’amélioration de leurs conditions socio-professionnelles. Ensemble avec les N.U, ils promettent de continuer avec la grève et d’initier des manifestations pacifiques jusqu’à la réalisation des promesses du gouvernement congolais.

De son côté , le ministre Tony Mwaba fustige ce comportement et prévient que « cette grève est illégale » en vertu des dispositions légales.

Ainsi donc , il promet de désactiver sur la liste de paie « tout enseignant » qui va s’absenter aux cours sans motif valable.

Les écoles publiques et conventionnées sont beaucoup visées dans cette démarche.

Déjà ce jeudi 7 octobre à Kinshasa, une délégation de l’EPST a tour à tour effectué une descente dans deux écoles conventionnées dont le collège Boboto et le Lycée Bosangani.

Sur place, les PV d’absence ont été établis après contrôle physique pour la procédure de désactivation des absents.

A en croire la cellule de communication du ministre de l’EPST, les acteurs concernés sont donc désactivés et seront remplacés par les nouvelles unités ou nouvelles recrues.

Sylvain Mukendi