RDC-Grève à l’EPST : Tony Mwaba appelle les enseignants à ne pas tomber dans le piège des individus qui combattent la gratuité de l’enseignement de base

Face à une forte délégation des enseignants venue ce lundi 11 octobre 2021 à son cabinet à Kinshasa pour lui témoigner son indéfectible soutien pour ses efforts dans la pérennisation de la gratuité et l’amélioration des conditions sociales des enseignants , le ministre de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST) Tony Mwaba Kazadi s’est catégoriquement opposé à « la grève illégale » qui prévaut dans certaines écoles conventionnées catholiques de la République Démocratique du Congo.

A l’en croire, ce piège est le fruit de « certaines personnes mal intentionnées » qui cherchent à combattre la gratuité de l’enseignement de base matérialisée par le président Tshisekedi.

« Je constate que ceux qui mobilisent les enseignants à aller en grève ne sont même pas enseignants. Il y a même des personnes qui sont révoquées de l’EPST. Vous devez faire attention à la manipulation. Le vrai problème c’est le combat contre la gratuité (…) Un partenaire ne peut pas abandonner les négociations pour aller en grève. Je sais que les enseignants sont devenus méfiants parce qu’il y a eu beaucoup d’engagement qui n’ont pas été tenus », a-t-il déclaré

Et de poursuivre :

« Je n’ai pas reçu un cahier des charges des catholiques. J’ai plutôt reçu le cahier des charges de l’intersyndicale. S’il y a un mouvement de révendication qui doit aboutir à la grève, cela doit passer par l’intersyndicale. Je reconnais que la grève est un droit mais il y a toute une procédure à suivre. Dans le cas contraire, elle est illégale et sauvage. Au moment où nous parlons, aucune grève peut être justifiée »

Signalons que le ministre de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique a convoqué une réunion spéciale ce lundi dans son cabinet de travail avec tous les coordonnateurs des écoles conventionnées. Cette réunion se penchera notamment sur ce situation de grève.

Rédaction