RDC-Insécurité à l’Est : L’Inspection Générale des FARDC annonce avoir récupéré « 13 millions USD » à Kinshasa entre les mains de certains hauts-cadres de l’armée

Category: Société 749

En République Démocratique du Congo , le porte-parole de l’Inspection Générale des Forces-Armées vient de rendre public le rapport partiel de la mission de contrôle de la gestion des fonds mis à la disposition de l’armée à Kinshasa.

Selon le major Jerry Gbelo Pazonga , environ 13 millions de dollars américains ont été retrouvés et récupérés entre les mains de certains commandants de l’armée à Kinshasa.

« Tenez ! selon le rapport partiel du contrôle des structures de Kinshasa, un montant colossal en millions de dollars, plus ou moins 13 millions de dollars américains a été retrouvé indûment gardé par certains commandants dans le mépris total des règles de gestion des finances publiques pendant plus d’un mois », déclaré t-il via un communiqué de presse daté du 19 juillet 2021.

Et d’ajouter :

« Cet argent a été récupéré et consigné pour remettre au ministère de la défense nationale et anciens combattants. En cas de détournement avéré, les auteurs seront suspendus de leurs fonctions et déférer à la justice militaire pour répondre de leurs actes »

Devant les forces vive de Bunia (Ituri) récemment , Félix Tshisekedi avait une fois de plus dénoncé la mafia dans l’armée. Il s’est montré très critique envers les forces de l’ordre et particulièrement l’affairisme au sein des FARDC.

« C’est avec le temps, l’expérience qu’on se rend compte qu’il y a beaucoup de magouilles qui minent nos forces de sécurité. Il s’est développé en même temps la mafia dans l’armée, dans nos institutions. Regardez aussi au Sénat. La loi du silence. On tue en silence, on magouille en silence, on trafique en silence » a t-il déclaré

Le mal s’est normalité au sein de l’armée.

« C’est devenu un modus vivendi, sans signer signer quoi que ce soit. C’est une mafia qui arrange tout le monde », a ajouté le Chef de l’Etat.

La société civile a toujours demandé à Félix Tshisekedi d’accélérer avec le processus de lutte contre l’impunité au sein de l’armée.

Abed Masiri

Related Articles