RDC : « Le chef de l’État est entouré pour la plupart par des voleurs » (Ministre José Mpanda)

José Mpanda Kabangu, ministre de la Recherche scientifique s’indigne de l’attitude qu’affiche l’entourage du président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Au cours d’un point de presse le dimanche 9 janvier 2022 à Mbuji-Mayi dans le Kasaï Oriental, il a qualifié « des voleurs » ceux qui sont à la base de l’échec de différents projets présidentiels dans le Grand Kasaï.

A l’en croire, ces projets qui s’exécutent dans la région du Grand Kasaï n’ont pas permis de résoudre les difficultés de la population dans les secteurs des infrastructures et de l’agriculture.

« Ici au Kasaï, ceux qui tuent nos frères, c’est toujours nous-mêmes qui vivons avec le chef de l’État. Félix Tshisekedi a fait sa part, mais il y’a beaucoup trop de voleurs. Tshilejelu, Daipen, Nkuadi, tous ces projets sont un échec total. Il y a beaucoup de mensonges. Nous qui sommes autour du Président de la République nous sommes pour la plupart des voleurs. Rien n’a été fait. L’argent est sorti et des gens se sont partagés. Il faut qu’on sache la vérité, qu’on arrête les responsables et qu’ils sortent l’argent détourné », a dit José Mpanda.

Pour Maître José Mpanda Kabangu , le même constat a été fait sur le barrage Katende où la relance de la construction a été plus médiatique que réelle sur terrain.

« Même à Kananga, au barrage de Katende le tableau est le même. Il n’y a que la brousse, alors que le gouvernement a débloqué dernièrement 6 millions de dollars. Nous n’avons rien trouvé. Tous les matériels et engins sont dans la brousse. Voilà pourquoi il y avait des gens qui demandaient au chef de l’État de ne pas venir visiter la région du Kasaï. Tout ça pour qu’il ne vive pas la réalité de terrain. Personnellement, je suis content qu’il soit venu, en personne. Je pense qu’il faut assainir l’entourage du chef [de l’État, Ndlr], il y a beaucoup de voleurs. C’est à cette condition que nos provinces peuvent se développer », a-t-il poursuivi.

Pour mettre fin à ce qu’il qualifie de vol et escroquerie des projets, le ministre de la Recherche scientifique préconise l’assainissement de l’entourage du Chef de l’État pour permettre le développement de l’espace Kasaï.