RDC : les cadres de l’EPST saluent la décision de la mise à la retraite des enseignants éligibles et la prise en charge des N.U

Category: Education 137

En République Démocratique du Congo , le ministre de l’Enseignement primaire secondaire et technique (EPST), Tony Mwaba, a annoncé la mise à la retraite, chaque mois, de 1500 enseignants et agents éligibles jusqu’à l’épuisement de 87.000 enseignants listés.

En même temps, le ministère décidé de prendre en charge le paiement des 1500 enseignants nouvelles unités (NU) qui remplaceront les retraités.

Un motif de satisfaction pour les cadres de l’EPST

Réagissant au nom de son mouvement « SATM » mardi 15 juin , Jean Tshisekedi révéle que cette mesure du ministre est rendue possible grâce aux ressources internes dégagées après la première phase du nettoyage du fichier de la paie au Service du contrôle de la paie du personnel enseignant (SECOPE) et par la suppression des établissements et agents fictifs.

Et d’ajouter que « les enseignants et agents éligibles à la retraite vont bénéficier, comme le veut la loi, des allocations de fin de carrière, soit une rémunération qui représentera 13 mois de leur salaire (salaire ×13) ».

Le ministre de l’EPST, le Professeur Tony Mwaba qui dit s’inscrire dans la vision de la gratuité de l’enseignement de base telle que voulue par le Président de la République, Félix Tshisekedi, entend mener des réformes pour redresser le sous-secteur de l’EPST en République démocratique du Congo.

Il sied de rappeler que la dernière opération de mise à la retraite des enseignants remonte à 35 ans.

Toujours dans l’idée de matérialiser les réformes dans ce sous-secteur, le ministre Tony Mwaba avait fait une augmentation de 20, 25 % des frais de fonctionnement alloués à toutes les écoles primaires publiques en RDC. Des frais toujours dégagés dans le budget interne du ministère de l’EPST.

Rédaction

Related Articles