RDC : Les universités du Kasaï Central et plusieurs d’autres provinces interdites d’organiser la faculté de la médecine ( Voici les 16 universités retenues )

Se conformant aux dernières recommandations des états généraux de l’Enseignement Supérieur et Universitaire , le ministre Muhindo Nzangi Butondo, vient d’officialiser depuis le vendredi 17 septembre 2021 la liste des universités autorisées à organiser des enseignements en médecine en République Démocratique du Congo.

Au Kasaï Central, aucun établissement n’est retenu. Cette mesure frappe également plusieurs universités réparties sur l’ensemble du territoire national.

Ces Alma mater qui comprennent des facultés de médecine viables sont au nombre de 16. Il s’agit de :

1. L’Université de Kinshasa (UNIKIN) ;

2. L’Université de Lubumbashi (UNILU) ;

3. L’Université de Kisangani (UNIKIS) ;

4. L’Université catholique de Bukavu (UCB) ;

5. L’Université Protestante du Congo (UPC) ;

6. L’Université Évangélique en Afrique (UEA) ;

7. L’Université de Kikwit (UNIKIK) ;

8. L’Université Officielle de Bukavu (UOB) ;

9. L’Université de Goma (UNIGOM) ;

10. L’Université de Tshumbe (UNITSHU) ;

11. L’Université Catholique de Graben (UCG) ;

12. L’Université Kongo (UK) ;

13. L’Université de Mbandaka (UNIMBA) ;

14. L’Université Libre des Pays de Grands Lacs (ULPGL) ;

15. L’Université de Kindu (UNIKI) ;

16. l’Université Officielle de Mbuji-Mayi (UOM).

À cet effet, le ministre Muhindo Nzangi a demandé aux universités non reprises sur cette liste de s’abstenir de recruter ou de programmer un quelconque recrutement de nouveaux étudiants en médecine pour l’année académique 2021-2022.

Le ministre de l’ESU a annoncé que des dispositions ultérieures vont préciser les modalités de réorientation des étudiants des classes montantes, des établissements frappés par la mesure de fermeture de la faculté de médecine, vers les universités viables appelées à poursuivre les enseignements en médecine.

Les travaux des états généraux de l’ESU ont été organisés à Lubumbashi (Haut-Katanga) du 10 au 14 septembre dernier. Plusieurs recommandations ont été formulées par les participants, dont l’application effective du système LMD (Licence, Maîtrise et Doctorat) dès la prochaine année académique.

Abed Masiri