RDC : Muzito prévient qu’il n’acceptera pas le glissement du mandat de Tshisekedi en 2023

Category: Politique 118

Dans sa 27ème tribune publiée samedi le 20 février 2021, le président du parti politique Nouvel Élan, Adolphe Muzito a interpellé la classe politique et les « hommes au pouvoir » sur la priorité qui s’impose pour l’organisation des élections en 2023.

Cet ancien premier ministre invite le pouvoir en place de prendre les dispositions pour lancer le processus électoral dès le mois prochain.

« Je demande au pouvoir de prendre toutes les dispositions pour lancer le processus électoral dès le début du mois de mars 2021 pour la convocation des discussions entre parties prenantes, afin de ne pas se donner le prétexte de reporter les prochaines élections », a déclaré Adolphe Muzito.

L’occasion faisant le larron, Adolphe Muzito constate que depuis plusieurs semaines, la situation politique du pays se focalise essentiellement autour de la recherche des postes au niveau du Gouvernement central, des entreprises publiques ou encore de la diplomatie.

« La recomposition des partis politiques et/ou regroupements politiques illustre la versatilité des « élus » de la République et met en exergue leur avidité, comme moteur principal de leur engagement politique. C’est dans cette ambiance confuse que le premier ministre nouvellement désigné s’attelle à constituer son Gouvernement », renchérit t-il.

Par ailleurs, Adolphe Muzito estime que les « hommes au pouvoir » en RDC devraient engager toutes les ressources financières et logistiques nécessaires pour que les élections se déroulent, non seulement dans les délais constitutionnels, mais aussi conformément aux dispositions légales.

Related Articles