RDC-Présidentielle de 2018 : Paul Kagame sort de son silence et avoue que Félix Tshisekedi « n’avait pas remporté l’élection »

Au cours de son adresse mercredi 30 novembre 2022 devant le parlement , le président rwandais Paul Kagame est largement revenu sur la guerre dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Minimisant les accusations de Kinshasa sur le soutien de son pays aux rebelles M23, l’ancien président de l’Union africaine est revenu sur les enjeux de la présidentielle de 2018 et le processus électoral en cours en RDC.

A l’en croire, Félix Tshisekedi n’avait pas remporté la dernière élection.

«Un pays va se diriger vers des élections l’année prochaine et essaie de créer une situation d’urgence pour que les élections n’aient pas lieu. Il [Tshisekedi] n’avait pas remporté les premières élections comme nous le savons.Donc, s’il essaie de trouver un autre moyen de reporter les prochaines élections, je préférerais qu’il utilise d’autres excuses. Pas nous parce que nous avons beaucoup de problèmes chez nous, et nous n’avons pas besoin d’ajouter les problèmes des autres aux nôtres », a déclaré Paul Kagame

La RDC s’apprête d’aller aux élections le 20 décembre 2023 selon le calendrier publié par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Les résultats de la dernière présidentielle organisée en 2018 ont été vivement contestés. Martin Fayulu, classé deuxième, a toujours estimé qu’il était le véritable vainqueur et que Tshisekedi aurait été « imposé » par son prédécesseur Joseph Kabila.