RDC-Présidentielle de 2023 : Lisanga Bonganga reste confiant « je vais battre Tshisekedi et d’autres candidats en face »

Le coordonnateur national de la Dynamique pour une sortie de crise (DYSOC) , Jean-Pierre Lisanga Bonganga, confirme ce dimanche sa candidature à l’élection présidentielle prévue en 2023 au Congo Kinshasa.

A travers sa plateforme DYSOC et son parti politique, Convention Chrétienne pour la Démocratie « CCD », cet ancien ministre reste confiant pour battre Félix Tshisekedi et d’autres candidats qui vont se lancer dans la course.

Par la même occasion, il annonce la présentation de son offre politique dans les prochains jours.

Il sied de rappeler que le Procureur Général près la Cour d’appel de Kinshasa/Matete a décidé d’engager des poursuites contre Jean-Pierre Lisanga Bonganga.

Une requête de fixation de date d’audience signée le 7 septembre 2022, a été adressée au président du tribunal de paix de Lemba.

Il est reproché à Jean-Pierre Lisanga Bonganga, les infractions de propagation des faux bruits et d’offense au Chef de l’Etat.

Selon les explications du Procureur Général, cet ancien député aurait déclaré lors d’un point de presse tenu le 16 septembre 2019 : « Nous avons trois Présidents de la République. Un a été nommé par l’ancien Chef de l’Etat Joseph Kabila, qui porte le costume du Président de la République Démocratique du Congo, mais n’exerçant aucun pouvoir; l’autre qui avait gagné les élections et empêché d’exercer le pouvoir; le troisième détient l’impérium du pouvoir; C’est le Chef de File (autorite morale) de FCC qui est Monsieur Joseph Kabila».

La rédaction