RDC-SYNAGK : Denis Kambayi lance le festival “Kwetu kakujiminyi” pour accompagner les activités culturelles de l’Union Africaine

Category: Société 96

C’est au Village Grand Kasaï, situé au quartier Beau Vent dans la commune de Lingwala (Kinshasa), que s’est ouvert dimanche 28 février 2021 le festival dénommé ‘’Kwetu kakujiminyi’’.

Son initiateur, l’ancien ministre des sports et ancien gouverneur du Kasaï central, Denis Kambayi Cimbumbu, l’a annoncé lors d’une soirée , quelques heures après le lancement des activités culturelles de l’Union Africaine au Palais du Peuple sous la modération du président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Visiblement , la Synergie des Notables et Associations du Grand Kasaï (SYNAGK) est déterminée pour accompagner la mandature de la RDC à l’Union Africaine.

«Arts, culture et patrimoine : un levier pour construire l’Afrique que nous voulons» est le thème retenu cette année.

L’objectif poursuivi à travers ce festival dont la clôture est prévue à la fin de 2021, est de valoriser et de promouvoir la culture et les valeurs de l’espace kasaïen (Sankuru, Lomami, Kasaï, Kasaï central et Kasaï oriental) et sauvegarder les origines de ses communautés.

Pour ce faire, deux grandes activités étaient prévues pour cette première édition : la production culturelle et l’exposition des repas spécifiquement kasaïens. S’agissant de la production culturelle, SYNAGK a recouru aux artistes qui sont présentement à Kinshasa ( Bébé Kero, Marceline Kapinga, Kadiata wa Mukala…).

Leur prestation à cette sorte de kermesse à la kasaïenne sera sanctionnée par une production d’un support audiovisuel sous forme de futiring à la « we are the world ».

Quant à l’exposition des repas, c’est l’endroit d’offrir, non seulement aux Kasaïens qui sont à Kinshasa, mais également aux congolais d’autres provinces voire les étrangers, l’occasion de découvrir et de goûter aux spécialités kasaïennes comme le bushongo du peuple Kuba, le nzawula, le nkonyi mutengula, les tusha, les bintunta, les mansamba, le ntshuka, le mutu wa mbuji au tshidibuluenyi, les mankenena, le mvuadivuadi, le dilombolombo…

Dans la vision de la SYNAGK avec cette exposition des repas, c’est d’arriver un jour à créer des alimentations du genre « alimentation du Kivu » où l’on peut trouver beaucoup plus des spécialités kasaïennes.

A en croire le sénateur Denis Kambayi, le festival ‘’Kwetu kakujiminyi’’ donnera aussi lieu à des conférences-débats où l’on pourra par exemple dresser les états des lieux de l’avancement des provinces de l’espace kasaïen.

Related Articles