RDC : « Un enseignant de Kinshasa et Lubumbashi touche 365. 775 FC » ( Tony Mwaba)

Répondant ce mercredi 1er décembre 2021 à la question orale à l’Assemblée nationale, le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Tony Mwaba, a précisé que la situation sociale des enseignants s’est largement améliorée depuis la mise en place de la gratuité de l’enseignement de base en République Démocratique du Congo.

A titre d’exemple, il fait allusion à la somme de 365.775 francs congolais que touche un enseignant de Kinshasa et Lubumbashi le mois.

« En ce qui concerne l’évolution de la situation salariale de l’enseignant, avec la mise en œuvre de la gratuité, il y a lieu de noter ce qui suit : En ce qui concerne les salaires, un enseignant du territoire a vu sa rémunération revue à hauteur de 197.777 FC comparativement à la situation d’avant la gratuité. Pour un enseignant du chef-lieu, 215.277 FC. Pour l’enseignant de la ville de Kinshasa et de Lubumbashi, 365.775 FC », a déclaré Tony Mwaba

Et de poursuivre :

« En ce qui concerne les frais de fonctionnement, il faut relever également qu’avant la gratuité toutes les écoles bénéficiaient d’une enveloppe forfaitaire de 45.000 FC en terme de frais de fonctionnement quelle que soit sa catégorie, quelle que soit sa taille, quel que soit le nombre de classes, quel que soit le nombre d’enseignants. Mais avec la gratuité, les écoles de la première catégorie se sont vues octroyer une enveloppe de 90.000 FC en terme de frais de fonctionnement. Pour la deuxième catégorie, au lieu de 45.000 FC ils ont une enveloppe de 400.000 FC. Pour les écoles de la troisième catégorie, en lieu et place de 45.000 FC, ils ont vu leur frais de fonctionnement élevé à 600.000 FC le mois. Et pour les écoles dites de prestiges ou les écoles de références, leurs frais de fonctionnement ont été revus à hauteur de 2 millions de FC le mois ».

Par la même occasion, le ministre de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique a fait savoir que l’effectif des enseignants payés est passé de 400.000 à plus de 600.000 enseignants.