SADC : Félix Tshisekedi exige le retrait immédiat et sans conditions des troupes rwandaises et du M23 sur le sol congolais

Le président de la République Félix Antoine Tshisekedi, Invité d’honneur à la cérémonie d’ouverture des travaux de la  52e Assemblée plénière du Forum Parlementaire de la SADC, a exigé, ce lundi 5 décembre 2022, dans la salle de Congrès du Palais du Peuple, le retrait immédiat et sans conditions des troupes rwandaises et du M23 du territoire congolais

« Nous ne cesserons d’exiger le retrait immédiat et sans conditions des troupes rwandaises et du M23 du territoire congolais », a clamé, le Chef de l’Etat congolais avant de saluer le soutien dont bénéficie la République démocratique du Congo de la part des pays frères d’Afrique et particulièrement de la SADC.

Selon une dépêche de la presse présidentielle , le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a, dans son discours, qualifié ce forum de « lieu de réflexion et de formulation par excellence de la volonté de nos peuples ». En sa qualité de Président en exercice de cette organisation sous régionale, et eu égard aux prérogatives qui en découlent, il a assuré les parlementaires de la SADC de son soutien et de son accompagnement dans le processus de mutation du Forum Parlementaire de la SADC en un Parlement sous régional.

Évoquant la thématique des travaux, le Chef de l’État a indiqué que celle-ci tombe à point nommé au regard de la situation sécuritaire qui prévaut actuellement dans l’Est de la RDC en raison de la prolifération des groupes armés, citant nommément le Rwanda avec son bras séculier, le M23, auteurs des massacres et actions odieuses constitutifs de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.

Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo  a émis le vœu voir les travaux de Kinshasa sanctionnés par le renouvellement du soutien de la SADC, assorti des réelles pistes de solutions, pour prévenir ces genres de conflits dans d’autres pays de la sous-région et du continent.

Rappelons que l’allocution du Chef de l’Etat a été précédée du mot de la bienvenue de la part du Président en exercice du Forum Parlementaire de la SADC, l’honorable Mboso Nkodia, qui a appelé les États membres à venir à la rescousse de la RDC.

Les pays membres de la SADC ont 7 jours pour réfléchir sur la thématique : « Le rôle du Parlement dans le renforcement des cadres législatifs pour la paix et la sécurité dans la région de la SADC ».

Les parlementaires, députés et sénateurs des différents États membres de la SADC  vont favoriser une réflexion plus large et profonde autour des enjeux de l’intégration et de la coopération régionale.