Union Africaine : L’Ambassadrice de l’Etshiopie et le DG ai de la RTNC font « un bloc » autour du leadership de Félix Tshisekedi 

L’ambassadrice de l’Etshiopie accréditée à Kinshasa, Woinshet Tadesse Woldegiorgis, a salué le leadership du Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à la tête de l’Union Africaine (UA) et son action en RDC, au cours d’un entretien qu’il a eu avec le Directeur Général intérimaire de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) , ce samedi 25 septembre 2021 dans la capitale congolaise, après la 76ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Selon cette diplomate, le Président en exercice de l’Union Africaine ne cesse de poursuivre son travail de facilitation qu’il a entamé depuis Kinshasa afin de dégager un compromis autour du différend sur le barrage de la Renaissance dont les travaux sont arrivés en phase finale.

A cette question s’ajoute également l’épineux conflit dans la région du Tigré au nord de l’Etshiopie opposant l’armée fédérale et les combattants tigréens où l’Union Africaine s’est déjà investie pour un cessez-le-feu.

Devant le patron de la Télévision Publique, Woinshet Tadesse Woldegiorgis n’a pas caché son admiration et respect au leadership panafricain du chef de l’État congolais totalement impliqué dans une démarche conciliante des parties.

Dans son rôle de communicateur , le DG ai de la RTNC a réaffirmé à son hôte de marque l’engagement de Félix Tshisekedi d’aboutir à un règlement complet et définitif, pouvant ouvrir une nouvelle page de coopération entre les trois pays voisins du bassin du Nil.

Par la même occasion, Freddy Mulumba Kabuayi promet de mobiliser les médias de son pays et panafricains autour de ce leadership qu’il qualifie « fort et réconciliant » pour l’intérêt général des Africains.

Pour sceller cette alliance entre l’Etshiopie et la RDC, Woinshet Tadesse Woldegiorgis a lancé une invitation à la RTNC pour une conférence débat qui se tiendra au mois d’octobre prochain à Addis-Abeba.

Le programme ambitieux de Félix Tshisekedi à la tête de l’Union Africaine (UA) est basé notamment sur la sécurité, pandémie et économie.

Félix Tshisekedi avait promis tout à la fois d’user de son mandat à la tête de l’UA pour « faire taire les armes » et de « protéger les Africains contre les maladies épidémiques, et les éradiquer ».

Le Chef de l’Etat a axé son programme sur 9 piliers essentiels ayant trait, notamment à la lutte contre l’insécurité, aux échanges économiques entre les pays africains, et à la riposte contre la pandémie à coronavirus. En même temps, sa vision s’inscrit dans le cadre du plan décennal 2013-2023 de l’organisation continentale.

En République Démocratique du Congo, son programme s’articule autour de son action en faveur du peuple, résumé dans le slogan « le peuple d’abord ».

Sylvain Mukendi