Vente de l’image positive de la RDC : Le DG ai de la RTNC et la conseillère à l’ambassade des USA ensemble pour le changement du narratif

Megan Larson-Koné, Conseillère à la Presse et aux Affaires culturelles à l’ambassade des États-Unis et le Directeur Général intérimaire de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) , Freddy Mulumba Kabuayi se sont entretenus le mardi 12 octobre 2021 à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo.

Durant près d’une heure, ils ont passé en revue les enjeux du changement du narratif sur un Congo qui déploie des efforts pour soigner ses maux et les guérir, un Congo qui se relève et qui est déterminé à avancer vers son développement sous l’actuel régime du président Félix Tshisekedi. D’où, la nécessité d’une communication stratégique qui accompagne ce processus du changement au travers la RTNC, principalement selon la vision du ministre des médias Patrick Muyaya.

«Notre média public s’est déjà investi pour permettre la diffusion de la politique nationale, de pouvoir donner des informations correctes sans exiger une somme quelconque. L’exemple de la Covid-19 est illustratif. Chacun se permet aujourd’hui de donner la voix par rapport à la vaccination, au traitement, etc. Notre équipe s’efforce à faire correctement son travail. Et surtout depuis l’avènement de notre ministre de la Communication et Médias, l’idée c’est de changer le narratif sur notre Pays. Et nous considérons que l’ambassade des USA est l’un des partenaires que la RTNC peut utiliser pour montrer justement la conscience et les efforts que notre gouvernement déploye pour sa population. C’est avec joie que nous nous sommes retrouvés » a expliqué Freddy Mulumba Kabuayi cité par la presse interne.

Abordant dans le même sens, Megan Larson-Koné, Conseillère à la Presse et aux Affaires culturelles à l’ambassade des États-Unis a fait état d’une discussion mutuellement «intéressante et édifiante» pour accompagner les efforts du Directeur Général intérimaire de la RTNC dans ce processus du changement de narratif vulgarisé par le ministère des médias .

La détermination du Gouvernement à traquer et à anéantir tous les ennemis de la paix dans le cadre de l’état de siège décrété au Nord-Kivu et en Ituri, mais aussi l’impératif de restaurer l’autorité de l’Etat dans l’Est du pays nécessitent d’être appuyés, d’après Megan Larson-Koné, par une bonne communication.

Autant la liberté de presse va contribuer à cristalliser la paix recherchée par les Forces armées de la République Démocratique du Congo, autant la RTNC comme média public devrait s’acquitter de sa mission de promouvoir la bonne image du pays et de raconter les belles histoires des champions nationaux tout en garantissant l’accès à tous.

Signalons que pour poser des jalons à ce changement du narratif , le ministre des médias compte bientôt lancer les États Généraux de la Presse.

Sylvain Mukendi